logo Netrevolution Internet
   
 
 
 

Profession libérale : tout ce qu’il faut savoir avant de démarrer


Les professions libérales telles que les avocats, les comptables, les notaires, les médecins, les pharmaciens et autres métiers médicaux doivent réfléchir à un certain nombre de paramètres avant de s’installer : formes juridiques possibles, fiscalité, formalisme, qualité de vie… Le point sur toutes les questions à se poser.

Le choix de la forme juridique 

Le statut particulier des professions libérales vous donne en effet le choix entre plusieurs formes de regroupement selon que vous vous installez seul ou à plusieurs.

  • L’entreprise individuelle non incorporée vous permet d’ouvrir votre propre cabinet en toute indépendance, mais votre responsabilité face aux dettes est en revanche illimitée.
  • La société en nom collectif vous oblige à être au moins deux. Elle a un nom commun et vous partagez les revenus et les dépenses d’une manière contractuelle. Des clauses particulières seront aménagées selon la profession des associés.
  • La société en participation est plus fragile : en cas de décès de l’un des associés, il y aura dissolution de fait.
  • La société nominale ou de dépenses vous permet de conserver vos revenus propres tout en mettant en commun l’utilisation des biens et des services.

Le choix de l’une ou l’autre aura des répercussions fiscales importantes.

Les frais à supporter

Les droits à payer varient selon le statut choisi. Une société en nom collectif vous coûtera une quarantaine de dollars tandis qu’une société par actions vous obligera à débourser 500 dollars.
La fiscalité sera également différente et il vaut mieux consulter un avocat fiscaliste ou un comptable avant de fixer votre statut. Un professionnel optimisera votre situation personnelle. Il faut savoir que dans une société par actions, le taux d’imposition est inférieur à celui d’un particulier, 19% contre 48% ! En revanche, un associé en nom collectif sera imposable à 48%.

Le formalisme en regard des lois

Si vous optez pour la société par actions, les lois exigeront beaucoup de formalisme avec, en cas de défaut, des amendes élevées ! Attendez-vous à devoir tenir un livre des minutes incluant un certain nombre de registres et de procès-verbaux à remplir et à signer.

La qualité de vie

S’installer seul impose une certaine continuité de service en cas d’absence ou de relâche alors que plusieurs associés assureront votre intérim. Dans une officine, cela peut même devenir problématique. Il existe cependant des solutions, notamment pour les pharmaciens, comme par exemple s’adresser à une agence de placement à Montréal pour un remplacement temporaire ou un recrutement à durée indéterminée.


___________________________________

publié le 2019-01-17 par Netrevolution

forfait internet résidentiel
gestion web
journal internet estrie
Espace client



             
             
   

Appelez-nous dès maintenant
1-877-463-8738

   
  Internet NetRévolution