logo Netrevolution Internet
   
 
 
 

3 conseils pour sécuriser vos revenus locatifs


Le Québec est le plus grand marché locatif du pays avec près de 1,2 million de locations. Or la loi est très protectrice envers les locataires, moins avec les bailleurs. En cas de loyers impayés, les conséquences financières peuvent être catastrophiques. Elles se répercutent sur les revenus des propriétaires, le paiement de leurs hypothèques ou des taxes, l’entretien des immeubles, leur capacité d’investissement… Comment pérenniser leurs revenus ?

L’assurance loyer impayé : la grande nouveauté au Québec

Depuis octobre 2018, un assureur a lancé sur le marché une assurance qui couvre en grande partie les loyers impayés. Ce type de garantie existait déjà en France, en Angleterre, aux États-Unis et en Australie, mais pas chez nous.
Intitulé Programme Protection Locateur, l’assurance couvre les impayés à hauteur de 75% ainsi que les éventuels dommages causés par les locataires indélicats. Bien sûr, elle a un coût : entre 2 et 3.5% du montant du loyer. Au bas mot, il en coûtera au bailleur, pour un loyer de 1000 dollars, environ 20 dollars par mois.  Les locations en Airbnb sont exclues. La franchise avant indemnisation est de 1 mois.
Néanmoins, l’assurance couvre seulement un risque : au propriétaire d’être vigilant sur le profil de locataire qu’il installe chez lui.

Le professionnel de l’immobilier

Mettre ses biens en gestion immobilière à Montréal évite d’avoir à gérer tous les tracas de la location. L’agence immobilière évalue les candidats et s’assure de leurs revenus, de leur emploi et de leurs antécédents par une étude approfondie. Elle prend en charge aussi les paiements de loyer par des moyens qui évitent tous les retards. Mais elle instaure aussi de bonnes relations avec les locataires en traitant rapidement toutes leurs demandes, plaintes y compris. Enfin, elle leur rend visite régulièrement pour vérifier l’état des lieux.

La Régie

Le meilleur recours contre le loyer impayé reste la Régie. En obtenant une décision du tribunal, le propriétaire pourra faire appel à différents professionnels pour recouvrer son argent :

  • L’huissier, très efficace, reversera 100% de la somme au propriétaire dans la mesure où c’est le locataire qui aura en charge ses frais d’honoraires,
  • L’agence de recouvrement prendra 25% de la somme en frais de commissions, mais il faudra être patient, ses moyens sont limités à ce que stipule la loi, donc à peu,
  • Le cessionnaire achètera le jugement de la Régie. Il évaluera son prix en fonction de ses chances de récupérer la somme due.

___________________________________

publié le 2019-05-21 par Netrevolution

forfait internet résidentiel
gestion web
journal internet estrie
Espace client



             
             
   

Appelez-nous dès maintenant
1-877-463-8738

   
  Internet NetRévolution