logo Netrevolution Internet
   
 
 
 

Les bienfaits de l’allaitement


Les bienfaits de l’allaitement ne sont plus à démontrer. Beaucoup d’organismes gouvernementaux investissent des sommes d’argent importantes pour la sensibilisation aux vertus de l’allaitement. En effet, le lait maternel contient des éléments qui jouent un rôle majeur dans le développement du bébé. Pensons notamment aux anticorps et aux molécules antimicrobiennes, aux vitamines et minéraux, aux enzymes qui facilitent la digestion, aux sucres et aux gras qui fournissent l’énergie nécessaire aux cellules...Bref, allaiter, en plus de transmettre au bébé tous les éléments dont il a besoin pour son développement, permet d’établir un contact privilégié avec la mère.  Mais quel est le lien avec l’orthodontie?

Faire travailler les muscles du visage

Le bébé qui boit directement du sein doit fournir plusieurs efforts pendant la tétée. Il doit solliciter plusieurs muscles faciaux qui travaillent intensément pour réussir à tirer le sein, comme les muscles de la langue, des lèvres, des joues et de la mâchoire. Le menton du bébé, naturellement en retrait, avancera au fur et à mesure du développement de ses muscles faciaux.

Mais encore?

C’est justement le fait de faire travailler ces muscles faciaux qui constitue l’élément clé permettant de relier l’allaitement et l’orthodontie. Outre les bienfaits qu’on lui connaît déjà, le fait d’allaiter contribuera au développement harmonieux du visage du poupon. Sans pouvoir prévenir à 100 % les risques de malocclusions dans le futur, des études démontrent que d’allaiter son enfant pendant les 6 à 12 premiers mois de façon exclusive contribue à prévenir beaucoup de problèmes d’alignement des dents observés de nos jours. Par ailleurs, les pressions exercées à l’intérieur de sa bouche aident au développement des maxillaires à leur plein potentiel, préparant ainsi les arcades dentaires à recevoir les futures dents.

Et le biberon lui?

Malgré le fait que d’allaiter leur enfant est un choix que beaucoup de mères adoptent, certaines choisissent plutôt de tirer leur lait que leur enfant boira du biberon. Plusieurs facteurs peuvent influencer cette décision, qui soit-dit-en-passant, n’est pas forcément à proscrire. Par exemple, certaines mères ne peuvent bénéficier d’un congé de maternité suffisamment long pour pouvoir allaiter leur enfant plus qu’un certain temps. Il faut simplement être conscient du fait que pour le développement harmonieux du visage, téter un biberon n’est pas aussi efficace que de téter le sein. En effet, l’action de téter le biberon ne sollicite pas autant de muscles que pour téter le sein, ce qui ne favorise pas le développement des muscles nécessaires au positionnement optimal de la mâchoire. Un orthodontiste expérimenté pourra vous en dire d’avantage à ce sujet. Si vous résidez à Montréal, vous pouvez faire une recherche Google pour trouver un spécialiste ou bien cliquez sur le lien qui suit pour visiter le site web de Dr. Bach, orthodontiste et professeur agrégé à l’Université de Montréal.

Les enfants qui sucent leur pouce

Sucer son pouce est un comportement naturel qui, pour l’enfant, sert de complément à l’allaitement. C’est une phase que beaucoup d’entre nous avons vécue, et c’est tout-à-fait normal. Cependant, certains enfants adoptent cette habitude sans être en mesure de s’en défaire. Peu sont au courant, mais sucer son pouce, téter le sein ou une tétine au-delà d’un certain âge peut avoir une mauvaise influence sur le développement de l’appareil buccal. Une fois les muscles du visage bien développés, il est important de savoir comment le fait de continuellement sucer son pouce ou une tétine peut affecter le développement des arcades dentaires.


 

Les types de déglutition

Les orthodontistes de partout dans le monde sont unanimes : toute habitude de succion (pouce, sucette ou allaitement) qui persiste au-delà de l’âge de 2 ou 3 ans est considérée comme néfaste. Selon eux, ce genre de réflexe ralentit le moment où l’enfant passe d’un mode de déglutition dite infantile à un mode de déglutition dite mature. Or, c’est justement la déglutition infantile prolongée qui serait la responsable de beaucoup de problèmes observés par les orthodontistes. Cette façon de déglutir se produit avec la langue au repos, qui elle exerce une pression constante sur l’avant de la bouche. Au fil du temps, c’est ce qui cause un palais trop étroit, une arcade dentaire pas assez large et des incisives trop avancées.

Quelques trucs

Si vous êtes parents et que votre enfant ne semble pas être capable d’arrêter de sucer son pouce ou une sucette, voici quelques trucs pour l’aider à y parvenir sans le brusquer.
1- Pour le distraire, essayez quand vous voyez que votre enfant se met à sucer son pouce de lui proposer un petit morceau de pomme à téter, par exemple.
2- S’il ou elle réussit à abandonner son habitude pendant le jour, assurez-vous avant qu’il s’endorme de le distraire en lui racontant une histoire, pour qu’il oublie son besoin de sucer son pouce avant de dormir.
3- Si vos tentatives ne fonctionnent pas, inutile de réprimander votre enfant. Il suffit de laisser passer quelques semaines et de recommencer à nouveau après un certain temps.

Conclusion?

L’allaitement et le développement de l’appareil buccal chez l’enfant sont des domaines de recherche qui ont été grandement exploités. Si vous vous sentez perdus dans ce flot d’information que peut représenter Internet, dirigez-vous plutôt vers les sources gouvernementales ou les associations d’orthodontistes, et vous serez certains de trouver l’information dont vous avez besoin. En ce qui concerne l’allaitement et le développement des dents, il faut simplement garder en tête qu’une période d’allaitement considérée comme idéale est de 6 à 12 mois. Et si jamais vous ne trouvez pas les réponses à vos questions sur Internet, souvenez-vous que votre orthodontiste est la personne la plus indiquée pour y répondre!


___________________________________

publié le 2017-08-14 par Netrevolution

forfait internet résidentiel
gestion web
journal internet estrie
Espace client



             
             
   

Appelez-nous dès maintenant
1-877-463-8738

   
  Internet NetRévolution