logo Netrevolution Internet
   
 
 
 

Les revêtements extérieurs qui nécessitent le plus d'entretien


Les revêtements extérieurs, appelés aussi bardages, sont généralement composés de bois, de métal ou de matériaux composites. Pour le béton, la pierre et la brique, le terme exact est parement. Certains sont plus écologiques que d'autres et le coût de la matière première est parfois rébarbatif dans la décision. Mais il faut aussi regarder les coûts et la facilité d'entretien. Lequel de ces matériaux nécessite le plus d'entretien ? Ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients face aux attaques du temps et du climat.

Le bois

Le bardage bois est très certainement le plus répandu dans les revêtements extérieurs, mais c'est également celui qui nécessitera de loin le plus d'entretien. Il demande une intervention au moins tous les 5 ans sous peine de gros dommages et des traitements anti-parasites.

L'entretien régulier du bois brut dépendra de l'état et de l'âge du revêtement :

  • un simple brossage et un lessivage si la façade est récente et en état
  • un ponçage pour préparer la surface avant l'application d'une nouvelle finition, si le bardage est fissuré
  • un décapage mécanique ou chimique pour optimiser l'adhésion de la couche, si le revêtement extérieur est en piètre état
  • un brossage, un lessivage, un séchage, un traitement avant teinture, une sous-couche, puis deux à trois couches de teinture

Un saturateur permet d'imprégner le bois et de l'uniformiser en cas de changement d'aspect, mais il nécessite une application fréquente. Une manière de réduire la corvée d'entretien du bois est d'appliquer une peinture. En revanche, l'aspect naturel du bois se verra masqué.

Le métal ou le PVC

Leur avantage est leur quasi-absence d'entretien. De l'eau et un peu de détergent suffisent pour les décrasser. Leur durée de vie est plutôt longue. Mais ils ne sont guère écologiques : énergie grise importante et recyclage compliqué pour le vinyle.

Ils conviennent généralement mieux à un usage commercial, l'aspect esthétique étant secondaire.

Le métal traité anti-corrosion puis peint présente l'avantage de résister aux conditions changeantes de géographies telles que la région de Montréal. Cependant, il ne résiste pas très bien au feu et coûte relativement cher à l'achat.

Le PVC (ou vinyle) présente l'avantage d'être l'un des moins chers à l'achat.

Comme pour tous les travaux de peinture extérieure commerciale et tout type de revêtement extérieur l'usage de produits et d'engins adaptés permet de préserver pour longtemps ce type de bardage.

Les matériaux composites

Le bois composé permet d'économiser sur la pose, car il est moins cher que le bois brut, mais il résistera moins longtemps aux intempéries et au temps. Ce qui sera gagné à l'achat s'envolera en fumée dans l'entretien et la longévité.

Le fibrociment est déconseillé par l’Ordre des architectes du Québec, qui a constaté des dégradations : fissurations, décoloration, écaillement ou lamination. Sa fabrication est polluante et dégage beaucoup d’énergie grise.

Les revêtements composites séduisent par leur assez bon équilibre entre facilité de pose et d'entretien, coût, résistance et durabilité.

Les parements

Que ce soit la brique, les enduits cimentaires ou la chaux, ils ne sont ni très écologiques ni faciles à entretenir. Parfois préférés pour des raisons esthétiques, les parements sont relativement chers et compliqués à maintenir dans leur première fraîcheur.

Le béton brut a connu quelques heures de gloire grâce à l'influence de certains architectes, mais il est généralement abandonné pour ses piètres performances énergétiques, ou recouvert d'un bardage. De plus, il ne résiste ni aux mousses ni à la décoloration. Il demande un entretien presque permanent. Un béton ciré sera plus facile d'entretien, mais son coût est élevé.

Enfin, la pierre garde ses lettres de noblesse, pour son aspect esthétique, sa durabilité et son entretien aisé. Pour en réduire le coût élevé, les pierres reconstituées représentent une alternative intéressante. La pose est compliquée et technique, mais la quasi-absence d'entretien, à part quelques lavages à la brosse, confère à la pierre des avantages non négligeables. Un traitement anti-mousse est toutefois recommandé.


___________________________________

publié le 2017-02-16 par Netrevolution

forfait internet résidentiel
gestion web
journal internet estrie
Espace client



             
             
   

Appelez-nous dès maintenant
1-877-463-8738

   
  Internet NetRévolution