logo Netrevolution Internet
   
 
 
 

Quelles sont les avancées technologiques en traitement de la cellulite ?


En plus de son problème esthétique, la cellulite peut aussi causer certaines douleurs, provoquer de l’hypersensibilité et même entraver à long terme la circulation sanguine. On pense souvent au traitement chirurgical pour s'attaquer au problème, mais des progrès significatifs ont été réalisés dans d'autres formes de traitement.

Identifier le type de cellulite

Il convient avant tout de bien comprendre de quelle cellulite il s'agit. Trois types de cellulite sont répertoriés, qui ne nécessitent pas les mêmes traitements :

  • cellulite adipeuse (causée par un excès de graisse et/ou de sucres dans l'alimentation)
  • cellulite fibreuse (de la fibrose s'ajoute à la graisse)
  • cellulite aqueuse (rétention d'eau, synonyme de mauvaise circulation veineuse et lymphatique, aussi appelée « cellulite des minces »)

Quels sont les facteurs augmentant les risques d'apparition de cellulite ?

Il est important ensuite d'identifier les causes d'un excès de cellulite, ce qui permet de choisir le traitement adapté tout en évitant les risques de récidive. Il existe plusieurs facteurs aggravants, surtout s'ils sont combinés entre eux :

  • stress
  • hérédité
  • trouble circulatoire
  • mauvais fonctionnement du foie
  • manque d’exercices physiques
  • tabac (entrave la circulation sanguine et l'oxygénation des tissus, cause de la rétention d'eau)
  • alimentation (déséquilibres en graisses)
  • hormones féminines (qui favorisent la répartition des graisses dans la partie basse du corps)

Les inconvénients de la chirurgie

On pense généralement à une intervention chirurgicale pour le traitement de la cellulite. Pourtant, la liposuccion ne fait qu'éliminer l'aspect esthétique sans traiter le problème. C'est un acte chirurgical qui n'est pas anodin et qui nécessite une anesthésie locale ou générale. La liste des contre-indications est très longue :

  • femmes enceintes ou allaitantes
  • femmes sous pilule contraceptive
  • sujets mineurs
  • personnes obèses
  • personnes diabétiques
  • personnes qui ont de l'hypertension
  • personnes qui sont soignées pour un cancer
  • personnes qui prennent des antidépresseurs
  • personnes qui ont des troubles de la circulation veineuse
  • personnes immunodéficientes

Les risques opératoires incluent :

  • embolie graisseuse
  • septicémie
  • phlébite
  • allergies

Autre inconvénient, la chirurgie n'est parfois pas la bonne réponse. Si une femme fait des drainages lymphatiques alors qu'elle n'a pas du tout de rétention d'eau, elle va simplement perdre son temps, son argent et sa santé.

Quels traitements tirent parti des avancées technologiques actuelles ?

Qu'en est-il d'un possible traitement de la cellulite sans chirurgie ni anesthésie ? Oui, il en existe ! En premier lieu, la lipolyse laser est une technique récente qui permet de gommer les bosses et les creux induits par la cellulite. C'est un acte ambulatoire non douloureux. Elle ne sera peut-être pas assez efficace utilisée seule dans des cas de cellulite intense, mais elle peut provoquer de bons résultats avec la cellulite aqueuse.

Un autre type de traitement permet de s'attaquer à une cellulite de faible à plus grande intensité. Il dure de 4 à 8 semaines à raison d’un rendez-vous par semaine, suivi d'un programme de maintien recommandé tous les 3 mois.

Ce traitement contre la cellulite est une technique confortable et non invasive pour le traitement du remodelage de la silhouette qui combine 4 procédés :

  • l’énergie optique
  • l'infrarouge
  • la radiofréquence bipolaire
  • le massage mécanique

Parmi les autres traitements possibles de la cellulite, il faut encore compter :

  • l'électrolipolyse (de petits courants électriques indolores stimulent les parties touchées, mais il existe de très nombreuses contre-indications et un pré-examen médical est obligatoire)
  • la lipotomie (par injections sous-cutanées de sérum physiologique, avec plusieurs risques graves connus de complications)
  • la mésothérapie, obligatoirement pratiquée par un médecin (par injections sous-cutanées de produits médicamenteux)
  • les ultrasons

S'il ne faut pas forcément souffrir pour être belle, mieux vaut être patiente toutefois et surtout ne pas se lancer au hasard dans le mauvais type de traitement...


___________________________________

publié le 2017-04-19 par Netrevolution

forfait internet résidentiel
gestion web
journal internet estrie
Espace client



             
             
   

Appelez-nous dès maintenant
1-877-463-8738

   
  Internet NetRévolution